Groupe IRIS Santé à la Réunion
Mon espace santé

MON ESPACE SANTÉ, C’EST QUOI AU JUSTE ?

David PECOT

Par David PECOT,
Directeur Adjoint en charge des Systèmes d’Information

Mon espace santé est un espace numérique personnel et sécurisé, proposé par l’Assurance Maladie et le ministère de la Santé, qui a vocation à devenir le carnet de santé numérique interactif de tous les assurés. Grâce à ce nouveau service, chacun peut participer activement au suivi et à la préservation de sa santé.

Mon espace santé - infographie

Il contient :

  • Un Dossier Médical Partagé (DMP) où stocker ses documents de santé (ordonnance, traitements, résultats…).
  • Une messagerie sécurisée dédié aux échanges patients et professionnels de santé.
  • Un agenda santé pour gérer vos rendez-vous médicaux.
  • Des applications de santé utiles à votre suivi.

Activez votre espace personnel sur :
https:

CADRE DE SOINS ET DE RÉÉDUCATION CENTRE DE RÉÉDUCATION SENSORIELLE HORUS

D’OÙ VENEZ-VOUS ?

Je viens de Pau, dans les Pyrénées Atlantiques.

QUEL EST VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL ?

J’ai exercé pendant 10 comme infirmier en soins palliatifs, médecine, néphrologie, gériatrie, psychiatrie et en libéral en métropole, avant d’obtenir un Master 2 de Gestion des Etablissements de Santé et de m’installer à la Réunion. J’ai, par la suite, exercé en tant que cadre de santé à l’APAJH pendant 4 ans, avant de rejoindre IRIS.

QUELLES SONT VOS MISSIONS AU SEIN DE L’ÉTABLISSEMENT ?

Le management de l’équipe pluridisciplinaire d’HORUS, la participation à la création du service d’hospitalisation complète avant son pilotage, et la gestion de l’EOHH.

Quel est votre cari préféré ?

Le cari la patte cochon

Quel est votre endroit préféré sur l’île de la Réunion ?

Le port de Langevin

Quelle est votre passion ?

Les bonnes tables

Le Groupe IRIS Santé signe la charte Romain Jacob

Pascal Jacob, président de l’association handidactique, a été reçu le 18 mars au siège du groupe Iris Santé, au Port, pour renouveler la signature de la charte Romain Jacob. Un événement pour les établissements du groupe qui ont fait de l’accueil des personnes vivant avec un handicap une priorité. INTERVIEW.

Le groupe IRIS Santé vient de signer en votre présence la Charte Romain Jacob. En quoi est-ce important pour un établissement de santé ?

PJ : « Tout d’abord il est important de redire ce qu’est la charte Romain Jacob. C’est une charte qui a été écrite par et avec des personnes vivant avec un handicap et leur entourage. Ce sont des personnes ayant des attentes spécifiques et pour lesquelles il est important de concevoir les efforts nécessaires pour y répondre.
La première fait écho à l’accès aux soins. Aujourd’hui certains médecins refusent de prendre en charge certains patients. C’est le cas notamment en ophtalmologie. Chaque personne doit pouvoir être en mesure de choisir l’accompagnement qu’il estime être le meilleur pour elle. Pour cela, il est fondamental d’expliquer de manière transparente au patient la nature des soins qui lui seront prodigués. Enfin, il est nécessaire de prendre en compte la douleur. Aujourd’hui une personne vivant avec un handicap sur deux n’est pas en mesure de dire qu’elle a mal, ne sait pas exprimer sa douleur ».

Pour une personne vivant avec un handicap, quels sont les écueils les plus fréquemment rencontrés dans l’accès au soin ?

« Une personne vivant avec un handicap sur quatre déclare avoir eu l’accès refusé dans un hôpital ou par un médecin généraliste. Ces refus à répétition entraînent bien souvent l’abandon des soins de la part du patient. Il est fondamental que cesse cette galère pour trouver un soignant ».

Un refus entraîne l’abandon des soins

Pensez-vous que la France, que ce soit en métropole ou à La Réunion, a du retard sur ces sujets ?

« Ce que je peux vous dire c’est que dans des pays tels que la Suède, l’Allemagne ou l’Angleterre, le concept de refus de soin n’existe pas. Quand une personne va voir un médecin, celui-ci est tenu de la soigner ou de l’orienter vers une personne compétente.

En France, le problème, c’est que les soignants qui refusent le soin à des personnes vivant avec un handicap ne les redirigent pas vers quelqu’un de compétent. Bien souvent car eux-mêmes ne trouvent pas de professionnels compétents vers lesquels les rediriger. Aujourd’hui dans notre

pays, une personne sur quatre se voit refuser l’accès au soin. Dans des pays plus modestes comme l’Italie, c’est le cas pour une personne sur vingt. En Espagne, c’est une personne pour vingt-cinq. Nous sommes donc très en retard ».

Comment l’application de la Charte Romain Jacob se traduit-elle de façon concrète dans un groupe d’établissements de santé tel que le groupe IRIS santé ?

« Il convient de souligner que la Haute Autorité de Santé (HAS) a pris l’engagement fort d’inclure dans la certification 2020 la Charte Romain Jacob. Cela signifie qu’il est désormais nécessaire de signer préalablement cette charte pour avoir accès à la certification. Cela représente en soi un élément majeur. Néanmoins, il ne sert à rien de signer cette charte si on ne change pas les comportements. Je pense que les demandes les plus simples des personnes vivant avec un handicap, c’est d’avoir un médecin qui vous accueille, qui accepte l’accompagnement, qui vous explique vos soins et qui prend en compte votre douleur. Si un établissement ne

La charte
est appliquée dans 15 pays d’Europe

répond pas à ces 4 critères, il est évident qu’il ne répond pas aux critères de la charte Romain Jacob.
La charte Romain Jacob, en lien avec la caisse nationale d’assurance maladie, évalue le respect de ces critères directement auprès des personnes vivant avec un handicap. Cette évaluation passe notamment par un questionnaire auprès des personnes vivant avec un handicap qui bénéficient de soins, se voient refuser l’accès aux soins ou abandonnent leurs soins.

Nous avons connaissance aujourd’hui de ces résultats à travers un chiffre impressionnant de réponses au questionnaire qui est de l’ordre de 200 000 ».

Quel regard portez-vous sur le groupe IRIS santé et son engagement fort dans la prise en charge de patients porteurs de handicap ?

Le Dr François Rahmani qui dirige ce groupe est un ami, une personne exceptionnelle. Il a été un réel moteur au moment de la création de la charte Romain Jacob. Il a été un des rédacteurs de cette charte avec Christian Bonneau et beaucoup d’acteurs de La Réunion. Il n’est pas seulement un médecin capable de soigner un œil, c’est également une personne qui a compris que le soin et l’accompagnement doivent se conjuguer pour répondre aux attentes des personnes vivant avec un handicap.

J’ai vu, au travers des soins réalisés auprès d’un certain nombre de patients, qu’il était un homme capable de remettre sur la route de la vie toute personne souffrant de problèmes de vue. C’est quelque chose de fantastique. Le Dr François Rahmani a fait beaucoup, tout au long de sa carrière, pour nous amener à changer notre regard sur les personnes porteuses de handicap. Lorsqu’un patient atteint de problèmes de vision est pris en charge, notamment au Centre de rééducation sensoriel HORUS, il n’a pas seulement été soigné, on lui a appris à gérer son handicap, à mettre un plat dans un four, comment faire pour retrouver ses lunettes. Elle a reçu tout ce qui va lui permettre d’être dans la vraie vie, avec les autres, et ce, sans voir. Cela on le doit beaucoup au Dr François Rahmani ».

Quel chemin reste-t-il à accomplir ?

« C’est une terrible question ! Aujourd’hui la charte Romain Jacob est appliquée dans 15 pays d’Europe, aux États-Unis et bientôt en Afrique. Nous rencontrons dans le domaine de la médecine des personnes très compétentes dans leur métier technique. Cependant, dans la relation aux personnes vivant avec un handicap, il reste beaucoup à

faire.
Grâce à l’expérience de François Rahmani, grâce au modèle qu’il nous apporte, nous pouvons apprendre à une personne d’être

expert de son propre handicap et de se construire une expérience de “vivre avec”. C’est cet accompagnement inconditionnel que demande la personne vivant avec un handicap pour être incluse dans la société dans laquelle non seulement elle a besoin d’exister, mais aussi de vivre avec les autres. C’est le seul moyen.

Demain, la charte Romain Jacob aura comme objectif d’accentuer les efforts techniques. Les anglais parlent du “Go back to the road”, retrouver la route de la vie après un accident de santé. Nous devons tout mettre en œuvre pour tendre vers cet objectif. La Réunion sera le premier département à avoir un comité départemental de la charte Romain Jacob. C’est une avancée de plus ».

Les 10 bonnes pratiques à adopter pour vos usages pro-perso

Par Elodie GRONDIN, Administrateur Systèmes & Réseaux.

La frontière numérique entre la vie professionnelle et personnelle devient de plus en plus poreuse. Face à cette évolution, il est nécessaire d’adapter ses pratiques afin de protéger tant nos établissements que votre espace de vie privée.

1. Utilisez des mots de passe différents

2. Ne mélangez pas la messagerie pro avec la perso

3. Utilisez internet de façon responsable au bureau

4. Maitrisez vos propos sur les réseaux

5. N’utilisez pas de stockage en ligne personnel pour les données professionnelles

6. Faites les mises à jour de sécurité des équipements

7. Utilisez un antivirus à la maison

8. Installez les applications depuis les sites officiels

9. Méfiez-vous des clefs USB

10. Évitez les réseaux wifi inconnus

Mme CAILLIERE & M. JARRY, RU AVICENNE/HORUS

LA MATINÉE SÉCURITÉ DU PATIENT

Par Mme CAILLIERE & M. JARRY, RU AVICENNE/HORUS

Rencontres en ateliers avec les personnels de la Clinique AVICENNE

La matinée sécurité du personnel, organisée par la Clinique AVICENNE le 18 novembre dernier sur le thème de la Sécurité des patients, nous a permis de faire connaissance avec une vingtaine de personnes travaillant à divers postes au sein de la clinique.

Nous avons pu échanger pendant une vingtaine de minutes avec chaque petit groupe de 4 à 6 personnes, et expliquer notre présence, notre rôle, et les missions de la Commission Des Usagers (CDU). Nous avons souligné aussi l’importance de ces rencontres entre les personnels, directement au contact des patients, et nous, qui sommes leurs porte-parole.

Ces rencontres sont dans le droit fil de notre projet des usagers, inclus dans le projet d’établissement, et qui porte essentiellement sur l’information, auprès des patients, de leurs droits et du rôle de la Commission Des Usagers.

LE GROUPE IRIS PRÉSENT AU SALON RUN SANTÉ DU 20 AU 22 MAI 2022 ORGANISÉ PAR LE QUOTIDIEN

À l’occasion de la première édition du salon Run santé, nous sommes heureux d’annoncer notre participation à ce premier salon exclusivement dédié à la santé et au bien-être, 100% réunionnais et organisé par le QUOTIDIEN.

Bien plus qu’un simple événement, le salon Run Santé a pour objectif de rassembler tous les acteurs de la filière afin de proposer une offre complète aux visiteurs, et notamment sur la pluralité de services proposés par notre groupe.

QUALITÉ & INNOVATION

Le monde bouge, le Groupe IRIS Santé également. L’acquisition d’un microscope dernière génération à la clinique AVICENNE, l’arrivée de deux nouveaux collaborateurs à la Direction Générale, la présence, dans quelques semaines (du 20 ou 22 mai), au premier salon Run’Santé de la Réunion organisé par le QUOTIDIEN, témoigne de la dynamique forte et de notre ambition de se positionner plus que jamais comme un acteur de premier plan sur l’Île de la Réunion en matière de santé.

L’arrivée à la mi-mars de Claire WANQUET, en qualité de Directrice d’exploitation de la clinique AVICENNE, du Centre HORUS et du Centre OSIRIS permet d’unifier le fonctionnement des trois structures du pôle ouest du Groupe, d’en optimiser le développement et traduit cette ambition d’installer durablement nos établissements au premier plan dans le domaine de la qualité de prise en charge de nos patients.

Plaisir renouvelé, avec l’arrivée de Naïm BELLIL au poste de Secrétaire Général du groupe IRIS Santé. Ce lyonnais d’origine occupera des fonctions très transversales. Il sera en effet chargé de piloter le département des Ressources Humaines, de la Qualité et de la Gestion des Risques, des Systèmes d’Information, de la Maintenance et de la Communication. Ce redécoupage des tâches et des missions au sein du Groupe, va permettre, là encore, de poursuivre le travail de structuration important déjà entrepris concernant l’efficience des services transversaux Groupe au service des personnels et des patients.

La dynamique très forte dans laquelle nous sommes tous impliqués va se traduire de façon très concrète au travers de projets très structurants tels que la construction d’un service d’hospitalisation complète pour le Centre HORUS ou encore avec la création d’une unité protégée au sein de la Clinique BETHESDA. À plus court terme (mai 2022), la certification de la clinique BETHESDA, un enjeu majeur pour le développement continue de cet établissement, mobilise l’ensemble des équipes de l’établissement et les fonctions transversales groupe.

L’acquisition en février 2022 d’un microscope dernière génération à la clinique AVICENNE permet de maintenir à la pointe de la technologie l’arsenal thérapeutique de ce centre de référence sur l’île de La Réunion pour la chirurgie ophtalmique et de permettre d’upgrader encore la qualité de nos prises en charge. Il témoigne surtout de notre volonté, aux côtés des équipes médicales, paramédicales et administratives du Groupe IRIS Santé, de proposer à nos patients, une prise en charge d’une qualité sans cesse renouvelée et à la pointe de l’innovation.

Sylvie CLAIN VITRY,
Directrice Générale Déléguée du Groupe IRIS Santé

Groupe IRIS Santé : Vigilance sanitaire

Vigilances sanitaires : explications

Par Elsa COUDERT – Responsable qualité du Groupe IRIS Santé

Les vigilances sanitaires regroupent le recueil, l’analyse et la diffusion standardisés de données relatives à des événements indésirables (EI) sanitaires permettant ainsi une veille sanitaire continue.

Les objectifs de ces vigilances sont d’alerter, de gérer et de prévenir les risques.

ALERTE MONTANTE : l’établissement ou l’usager déclare un EIG sur le portail du signalement.

ALERTE DESCENDANTE : l’ARS signale à l’établissement un EI lié à une vigilance pour vérification et mise en place d’action en interne.
Exemple : un retrait de lot d’un médicament

Zoom sur les vigilances sanitaires

  • PHARMACOVIGILANCE
  • MATÉRIOVIGILANCE
  • HÉMOVIGILANCE
  • BIOVIGILANCE
  • RÉACTOVIGILANCE
  • INFECTIOVIGILANCE

À savoir

Patient, consommateur ou usager, vous pouvez, vous aussi, participer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité du système de santé en signalant sur ce portail les événements sanitaires indésirables que vous suspectez d’être liés aux produits de santé, produits de la vie courante et actes de soins présents sur le site.

Petit rappel

Un événement indésirable associé aux soins (EIAS) est un évènement inattendu qui perturbe ou retarde le processus de soin, ou impacte directement le patient dans sa santé. Cet évènement est consécutif aux actes de prévention, de diagnostic ou de traitement.

Un évènement indésirable grave associé aux soins (EIGS) est un évènement inattendu au regard de l’état de santé et de la pathologie de la personne et dont les conséquences sont le décès, la mise en jeu du pronostic vital, la survenue probable d’un déficit fonctionnel permanent y compris une anomalie ou une malformation congénitale.

Groupe Iris Santé : nouvelle identité visuelle
Nouvelle identité visuelle pour le groupe IRIS Santé.

Par Sylvie CLAIN VITRY – Directrice Générale Déléguée du Groupe IRIS Santé

Une charte graphique revisitée

Le logo du groupe Iris santé fait peau neuve, ainsi que celui de nos trois établissements de santé. Vont suivre, d’ici le début de l’année 2022, la mise en ligne de nos 4 sites internet pour le groupe et pour chacune de nos cliniques. C’est Dixit l’agence qui a été choisie pour accompagner notre groupe dans la réalisation de l’ensemble de ses supports de communication, ainsi que pour structurer et animer notre stratégie de communication tout au long de l’année 2022.

Installer cette nouvelle posture de communication auprès de l’ensemble des salariés du groupe et créer un lien fort entre Iris Santé et le grand public est au centre de notre réflexion. En 2022, l’ensemble de la communauté médicale, paramédicale, rééducative et administrative sera sensibilisée et impliquée dans cette aventure qui vise à faire d’Iris une marque de référence et de préférence, à la fois pour la qualité de sa prise en charge personnalisée et la qualité des soins dispensés au sein de nos établissements.

qsd

Accès directs
Nos praticiens Offres d'emploi salariés Offres d'emploi praticiens Contact

Suivez le Groupe IRIS Santé sur :
Le Groupe IRIS Santé sur Facebook Le Groupe IRIS Santé sur Linkedin

Le Groupe IRIS Santé comprend la Clinique BETHESDA, la Clinique AVICENNE, le Centre HORUS sur l'île de la réunion.

Accessibilité